L’inauguration du Musée Sourd de Louhans, le compte-rendu !

L’ouverture d’un musée consacré à l’Histoire des Sourds est un événement assez rare, encore plus quand cela se situe en France, dans la belle ville de Louhans qui a désormais un autre élément touristique que ses 157 arcades : le Musée Sourd. (La page facebook du Musée Sourd est ici)

Ainsi, son inauguration, survenu le 9 mars dernier, a attiré un grand nombre de personnes, la plupart venus des territoires des Ducs de Bourgogne, mais également d’Allemagne avec le vice-président du Deaf History International, Helmut Vogel, et quelques parisiens. La présence du maire de Louhans, et des personnalités locales a été également remarquée.

L'inauguration avec les personnalités locales.

L’inauguration avec les personnalités locales.

L’inauguration commence par quelques discours tournant sur le long travail de 12 années par Armand et Yvette Pelletier, du rôle de ce couple dans le développement associatif sourd en Bresse, et surtout, de la redécouverte du tombeau de Ferdinand Berthier, oublié depuis un siècle.

Les fondateurs, Armand et Yvette Pelettier, avec Yves Delaporte, du Musée Sourd.

Les fondateurs, avec Yves Delaporte, du Musée Sourd.

Un livetweet a été réalisé de ma part : #MSourds 

Un élément intéressant qui indique la prise de conscience des autorités en ce qui concerne la spécificité des Sourds. Ainsi, il est admis à reconnaître que les Sourds ne sont pas que des personnes handicapées, mais qu’ils aient une histoire, une langue, et une culture spécifiques qu’il faille faire reconnaître à travers un musée qui leur soit consacré.

Par la suite, l’intervention du vice-président de Deaf History International a été l’une des plus

Helmut Vogel, vice-président du Deaf History International

Helmut Vogel, vice-président du Deaf History International

appréciées. Venu de Francfort, Helmut Vogel montre son plaisir de voir se créer un Musée dans l’un des pays les plus riches en Histoire des Sourds, et de sucroît dans la région natale de Ferdinand Berthier, l’une des personnalités sourdes les plus connues mondialement !

Puis, une présentation de l’équipe du musée, la plupart constituée de bénévoles est faite.

 

Puis, en terminant, le Musée demande à ceux qui disposent des vieilles archives, des photographies anciennes, et tout ce qui relie à l’Histoire des Sourds, en fassent don au Musée. On pense particulièrement aux descendants des dirigeants associatifs sourds qui ont gardé ces archives et qui apporterait un grand intérêt aux chercheurs et étudiants !

D’ailleurs, les archives conservées par le Musée sont ouverts aux chercheurs et aux étudiants, et recherche des volontés pour les classifier, avis aux amateurs !

L'équipe du Musée, entourant les Pelletier.

L’équipe du Musée, entourant les Pelletier.

Après les discours, un pot est ouvert aux assistants, mais le monde était tel qu’il est difficile de se frayer un chemin vers les tables !

L’après-midi est organisé un circuit de visite sur les traces de Ferdinand Berthier, en commençant par le buste, sculpté par le Sourd Jean-Pierre Maussaléna,pour finir sur le tombeau de Ferdinand Berthier, dans le village de Sagy où il est né.

Le circuit a permis de découvrir le village natal de Ferdinand Berthier, où une rue lui a été attribué, le premier en France, mais le second qui ait été donné à un Sourd. Le premier a été celui de Frédéric Peyson, fameux peintre sourd de Montpellier.

Conclusion

L’inauguration du Musée comble un grand vide dans le paysage culturel sourd. En effet, dan les années 1970, un musée Sourd a existé à l’Institution Nationale des Jeunes Sourds, à Paris, jusqu’à ce qu’un adminsitrateur de l’époque décide de faire table rase de ces « vieilleries », et où de nombreuses oeuvres réalisées par de nombreux artistes Sourds ont été perdues. Par conséquent, le Musée louhannais a comblé ce vide, en permettant aux Sourds d’avoir un lieu de mémoire et de préservation d’archives.

Néanmoins, ce lieu nécessite de plus de reconnaissance et d’appui financier pour pouvoir exister. Ainsi, ceux qui souhaitent soutenir, aider, ou même apporter une contribution sont appréciés.

La tombe de Ferdinand Berthier.

La tombe de Ferdinand Berthier.

—-

Le lien direct du site du Musée sera en ligne très prochainement !

Les photos proviennent de la page facebook Histoire des Sourds de France


Yann Cantin

MCF université Paris 8, Docteur en Histoire (EHESS), Spécialiste de l'Histoire des Sourds, et du noétomalalien de France, et scénariste d'une BD historique : "Les Témoins Silencieux".

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *