Les Sourds et le monde politique

Aujourd’hui, le 27 janvier a eu lieu la prise de serment au parlement espagnol.

Le leader de Podemos, Pablo Inglesia, a prêté serment en espagnol, et en noétomalalien espagnol ! Cela m’a étonné, puisque rien ne le contraint à le faire. C’est sans savoir que parmi les Podemos élus compte une sourde. Cette dernière, enseignante en langue des signes, a été élue sénatrice de la région de Valence, et elle vient de prêter serment au sénat espagnol.

Pila Lima (Source : Podemos)

Pilar Lima (Source : Podemos)

A ma connaissance, et j’espère que les historiens espagnols spécialisés dans l’histoire des Sourds ajouteront leur précision, cela n’a jamais été fait auparavant, et c’est donc une première en Espagne. Cela apporte un vent nouveau dans le monde politique si monolithique.

Cependant, ce n’est pas une première européenne. Un autre Sourd a été élu député européen, il s’agit d’Adam Kosa, Sourd hongrois. On voit ici sa première intervention dans le parlement européen, en 2009. Il a été réélu en 2015. On peut lire ici un interview sur son parcours.

 

Dr. Ádám Kósa – Deaf MEP addresses European Union Parliament from Alison B on Vimeo.

[Mise-à-Jour, suite aux dernières informations fournies par une lectrice, Christelle Balard] Deux autres députés Sourds ont également été élus dans leurs pays respectifs : Gergely Tapolczai au parlement hongrois (élu en 2010, et réelu en 2014), et Helga Stevens, élue au parlement flamand, en Belgique.

Or, ce n’est pas une première mondiale, avant lui, un canadien a été élu député, Gary Malkowski, au parlement d’Ontario en 1990. Il a été le sujet d’un reportage par l’émission l’Oeil et la Main.

Est-ce que c’est tout ? Il faudrait organiser un séminaire de recherche afin de récolter les informations historiques sur les Sourds ayant participé au monde politique, pour que l’on ait un aperçu de la situation. Cependant, il semble certain que c’est un phénomène qui va en s’accroissant depuis une dizaine d’années. Je fais mention ici des Sourds élus députés, aux premiers rangs de la vie politique. En France, il y a eu un assistant parlementaire Jeremy Boroy, et un suppléant à l’Assemblée Nationale, actuellement en poste, Raphaël Bouton.

Au niveau historique, la première tentative archivée d’une réelle participation à la vie politique de la part des Sourds semble être celui de Ferdinand Berthier, aux élections de 1848. Cette première tentative ne s’est pas concrétisée, mais cela a entraîné à une participation à la vie municipale de nombreux Sourds, à la Belle Epoque, et depuis une trentaine d’années.

peint par Cyprien Briot, 1853 (collection INJS - tous droits réservés)

peint par Cyprien Briot, 1853 (collection INJS – tous droits réservés)

Ainsi, on constate une augmentation régulière de la présence des Sourds dans la vie politique. Quels ont été les éléments facilitateurs de ce phénomène ? J’en vois deux : l’accès aux interprètes, et à la qualité de travail de ces interprètes. L’accent mis sur la qualité de formation, et donc, de la compétence bilingue noétomalalien-langue orale, fait que les candidats Sourds ont plus de facilité à convaincre (avec un travail de préparation au préalable).

Et d’autre part, un troisième élément doit être aussi pris en compte. Je sais clairement que cela déclencherait une polémique, et ceci n’est pas mon intention. Il s’agit de l’accès aux études. Ainsi, on peut remarquer que plus de Sourds ont accès aux études supérieures (que ce soit universitaires ou non), et qu’ils ont plus de moyens intellectuels pour avoir l’audace de candidater aux élections. Le fait que des Sourds noétomalaliens incite également à la question de la place du noétomalalien dans l’éducation de l’enfant Sourd, et donc, encore, du renforcement intellectuel de l’enfant Sourd grâce au noétomalalien.

En tout cas, il y a matière à réflexion sur l’histoire de la participation politique des Sourds.


Yann Cantin

MCF université Paris 8, Docteur en Histoire (EHESS), Spécialiste de l’Histoire des Sourds, et du noétomalalien de France, et scénariste d’une BD historique : « Les Témoins Silencieux ».

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

3 réflexions au sujet de « Les Sourds et le monde politique »

  1. siglinde

    bonjour Yann,
    si jamais tu prévois une mise à jour de ce billet suite à la session d’hier au Parlement Européen de Bruxelles, voici aussi quelques autres noms pour compléter ta liste d’hommes et femmes politiques par la même occasion : Helene Jarmer (Autriche), Dimitra Arapoglou (Grèce), Martin Zierold (Allemagne), Mojo Mathers (NZ)

    [pages Wikipedia (et autres) des personnes mentionnées : https://fr.wikipedia.org/wiki/Helene_Jarmer, https://fr.wikipedia.org/wiki/Mojo_Mathers, https://www.aktion-mensch.de/blog/beitraege/erster-gehoerloser-parlamentarier-in-deutschland-inklusion-statt-integration.html, https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%ADmitra_Ar%C3%A1poglou%5D

    Répondre
  2. KOENIG

    Merci beaucoup pour ces informations. Est il possible de partager sur par mail ou fb? sinon, je peux faire un copié/collé en citant les sources? l’info est très intéressante à partager pour montrer que c’est possible

    Répondre
    1. Yann Cantin Auteur de l’article

      Oui, ce billet est fait pour être partagé, il y a les boutons dédiés au partage dans les réseaux sociaux et par mail. Et merci !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *